Comment créer un évènement sur le thème d’HARRY POTTER ?

Près de 20 ans se sont écoulés entre la sortie du premier tome de la saga signée J.K. Rowling et celle du dernier opus… Et pourtant, Harry Potter continue de fasciner petits et grands par son univers fantastique – moi la première. Entre baguettes et potions magique, le thème du garçon-qui-a-survécu me tenait particulièrement à coeur et c’est pour cela que je suis allée chercher dans les ténèbres de l’Internet (bon ok, en vrai sur Pinterest) des idées pour que nous, moldus, puissions le temps d’une soirée nous sentir un peu Griffondor, Serpentard, Pouffsouffle ou Serdaigle (vraiment ?).

Pour éclairer votre chemin à quelques jours « de l’Halloween », montez dans le Poudlard Express et suivez les idées lumineuses de cet article… Lumos Maxima !

1. Des invitations façon Poudlard Express et sa voie 9 3/4

invitations-hogwarts

source : Pinterest

... ou en forme de carte du Maraudeur

maraudeur-map

source : Pinterest

2. Un plafond digne de la salle commune de Poudlard

bougies-plafond-hp

source : Pinterest

… ou d’une de ses salles secrètes

cles-plafond-hp

source : Pinterest

3. Une table magique…

 

table-potter-1

source : Pinterest

table-potter-2

source : Pinterest

4. Des accessoires abracadabrantesques !

Des bougies aux couleurs de la saga et de ses maisons

bougies-potter

source : Pinterest

Des baguettes magiques qu’on croirait presque sorties de chez Ollivander’s 😉

wedding-wands-harry-potter

source : Pinterest

5. Un menu 100% sorcier !

… une  Bierraubeurre revisitée concoctée grâce au livre Gastronogeek de Thibaud Villanova –  Gastronogeek #1 (avec Maxime Leonard)

La recette sur Hachette Cuisine : clic

bierraubeurre-gastronogeek

source : Gastronogeek

La crème soufflée d’Helga Poufsouffle extraite du Livre des Potions (toujours de Thibaud Villanova – avec Stephanie Simbo) disponible sur le site de Glamour : clic

gastronogeek-poufsouffle

source : Gastronogeek

6. Une (re)visite du Pré-au-lard pour les buffets

Les sucreries de chez Honeydukes

sucreries-harry-potter

source : Pinterest

Templates pour créer les emballages des Chocogrenouilles ou des bonbons de Bertie Crochue par ici

.. Sinon, un bar qui rappellerait presque les Trois Chaudrons ?

bar-harry-potter

source : Pinterest

… ou bien préférez-vous passer un Noël chez les Weasley ?

weasley-potter

source : Pinterest

7. Un photomaton Potteresque et ses accessoires

have-you-seen-harry-potter

source : Pinterest

photobooth-harry-potter

source : Pinterest

8. Un gâteau aux couleurs du vif d’or

gateau-harry-potter

source : Pinterest

… ou surmonté d’une citation désormais mythique grâce à un « cake topper »

gateau-harry-potter-2

source : Pinterest

9. Une partie de quidditch… mais moins sportif façon beer pong !

quiddich-beer-pong

source : Pinterest


10. Et bien sur des cadeaux pour les invités qui feront office de Pensine

#freeunicorns

unicorn-harry-potter

source : Pinterest

… ou plutôt des chocolats au packaging Weasley ?

chocolat-weasley

source : Pinterest

11. … BONUS pour les mariages : les alliances cachées dans le tome 6 au chapitre « Serment Inviolable »

 

 

unbreakable-vow-harry-potter

source : Pinterest

12. … BONUS 2 pour les EVJF : un tatouage éphémère !

evjf-harry-potter

source : Pinterest / Etsy

… « Accio Bièraubeurre » !

Et pour plus d’inspirations « Harry Potter » (ou autres), rendez-vous sur mon profil Pinterest !

Méfait accompli !

giphy

via GIPHY

Billie

Publicités

La Calligraphie Moderne pour débutants… par une débutante !

Hello Modern World,

après des semaines – que dis-je !, des mois d’absence de la Toile de l’Internet (enfin, sauf si tu me suis sur Pinterest, auquel cas tu as dû me maudire pour l’invasion d’épingles), me voici de retour pour un sujet un peu particulier pour notre époque où le clavier prend toute la place : la CALLIGRAPHIE.
Certes, nous sommes loin des posts recettes anti-gaspi ou de pâtisserie que j’ai posté jusqu’ici, et pourtant, les loisirs créatifs font partie de ces choses que je voulais partager avec vous à travers « Billie & The Fireflies ». Mieux vaut tard que jamais… je me lance !

Alors je préfère prévenir tout de suite, je suis une complète NEWBIE en calligraphie, ce n’est que mon 2e essai, mais je trouvais ça intéressant de partager mon expérience au fur et à mesure avec vous, et plus particulièrement parce que j’ai passé des heures à chercher des infos sur la calligraphie dite « moderne » (par son aspect visuel), et que j’ai eu beaucoup de mal à avoir des informations précises sur le sujet. Les raisons : les rares sites sont payants, américains, mal expliqués, incomplets, vieux et/ou trop poussiéreux ; et en magasin spécialisés dans les beaux arts n’en parlons pas, ils n’ont même pas essayé de faire semblant de s’y connaitre ou de s’y intéresser. J’étais d’autant plus étonnée que, si comme moi, vous suivez l’énergie créative en ligne, il y a de nombreuses réalisations qui circulent qui mettent l’écriture et la typographie calligraphique en avant… Petite sélection de choix (de Pinterest, of course) :

… Et si vous hésitez à vous lancer, voici une petite liste d’arguments pour vous faire sauter le pas :

  1. C’est un moment de détente… reposant et destressant ;
  2. Si vous envoyez un faire-part, c’est quand même beaucoup plus sympa qu’une lettre avec une adresse mal écrite écrite au stylo-bille alors que vous avez mis le paquet sur le contenu ;
  3. Parce qu’on se plaint tous de ne plus savoir écrire quand on doit remplir des papiers administratifs ;
  4. Parce qu’un peu de fantaisie n’a jamais fait de mal à personne… bien au contraire !

Vous êtes convaincus ? Alors voici mes conseils pour bien commencer – j’éditerai l’article au fur et à mesure de mes avancées calligraphiques.

ÉTAPE 1 : CHOISIR LE BON MATÉRIEL

Forcément, on n’arrive à rien sans un bon matériel. Pour pouvoir démarrer dans la calligraphie moderne, vous aurez besoin de :

  • un porte-plume :
    Vous en trouverez pour moins d’1€ dans la plupart des magasins de beaux arts ou de loisirs créatifs. Misez sur le moins cher pour débuter, a priori ça n’a pas l’air de changer grand chose.
  • une plume :
    c’est ici que ça se corse. Techniquement, on a tous connu un jour où l’autre un stylo-plume à l’école, donc on voit à peu près à quoi cela ressemble. Mais pour la calligraphie, il y a plusieurs écoles. Je passerais sur les plumes d’oiseau, à partition, feutres, pinceaux, bambou etc. pour me contenter des plumes « basiques » à mettre sur votre porte-plume – et c’est déjà pas mal !
    > Celles qui ressemblent le plus aux plumes « anciennes » sont les plumes « à l’anglaise » , droites avec un bout très pointu, elles permettent une écriture linéaire et précise. À choisir si vous désirez une écriture fine et légère avec de légers reliefs. Par contre, je pense qu’il vaut mieux vaut avoir déjà utilisé une plume avant de les tester.
    > Autre modèle, celle que j’ai acheté : la plume « gothique » , avec un bout plat et droit, beaucoup plus simple pour le démarrage (à mon avis). Elle permet d’avoir un beau relief sur les lettres, des bâtons pleins et des courbes fines sans trop d’efforts (comme sur le modèle de lettres plus bas dans l’article). Vous trouverez plusieurs tailles en magasin, du 0,5mm au 5mm essentiellement. Comme vous pouvez vous en douter, plus la pointe est large, plus les reliefs seront prononcés. Voulant écrire sur des petites surfaces, j’ai choisi du 1,5mm de chez Brause. C’est une taille standard, mais si vous voulez créer des affiches-citations sur du A3 par exemple, prenez plus gros.
    > Enfin, dernier type : les plumes « rondes » , qui ressemblent le plus à nos stylos-plumes par la forme arrondie de ses côtés. Vous les utiliserez pour obtenir une écriture fine aux traits uniformes. Néanmoins attention ! Plus le trait sera gros, plus la pointe sera prononcée… et ronde (forme très étonnante) ! Je vous la déconseille pour commencer, elles sont un peu difficiles à manier pour les plus épaisses (la 1,5mm par exemple).
  • Un réservoir à encre (facultatif) :
    Souvent déjà intégrés aux plumes, les réservoirs se situent au dessus de la plume (et s’enlèvent). Ils permettent de ne pas avoir à remettre de l’encre à chaque lettre.
  • De l’encre :
    À l’appréciation de chacun ! Il paraitrait qu’elles sont plus ou moins épaisses et qu’ils faillent les diluer dans un récipient à part si nécessaire. De mon côté, j’ai testé une encre noire Winsor & Newton au noir profond très appréciable et une autre bleu de Prusse Ecoline – ci-dessous – que je trouve à tomber ! Elles sont bien sur non-effaçables, ce qui rajoute du charme au projet. Et pour les prochaines je pense tester doré et blanc 🙂
  • Un papier épais :
    Pour éviter que l’encre ne transperce le papier lorsque vous démarrez et que vous jaugez l’encre, évitez d’utiliser des feuilles de moins de 80/90g.m2 (et pas forcément des feuilles à calligraphie qui coûtent cher pour apprendre !). Pensez à tapoter la plume contre le bord de l’encrier avant d’écrire pour éviter les tâches et pâtés. Et pour commencer, vous pouvez également utiliser des feuilles avec des lignes ou en tracer au crayon à papier.
  • Un set de table (facultatif) :
    … mais selon moi nécessaire si j’en crois les tâches sur mon bureau en bois (en cas de tâches : alcool à 70°C ou jus de citron.. mais chez moi il en reste encore 😦 )
  • Un buvard (facultatif) :
    … comme à l’école, pour éviter d’en mettre partout !

ÉTAPE 2 : ÉCRIRE DES LIGNES DE LETTRES AVEC UN MODÈLE

calligraphy-modern-beginners

(ça c’était moi il y a quelques minutes… on commence doucement)

La tentation quand on a une plume dans les mains, c’est de se prendre pour la reine Victoria (ou Jon Snow comme vous voulez) et de vouloir écrire de longues lettres à cacheter à la cire. Heeeu. Alors. Comment dire ? On se calme ce n’est pas pour tout de suite. Retour à la maternelle, pour commencer et apprendre à écrire correctement, il n’y a pas de secret : faire des lignes de lettres.

A A A A A  a a a a a
B B B B B  b b b b b
C C C C C  c c c c c

… et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on maîtrise (et plus d’une fois).

Et pour vous faciliter la tâche, voici un modèle pour les minuscules (à imprimer, plus simple si vous l’avez à hauteur d’yeux-qui-écrivent) :


ETAPE 3 : APPRENDRE LA P-A-T-I-E-N-C-E

Ah ! Voilà exactement ce dont je parlais quand je vous disais que la calligraphie d-é-t-e-n-d-a-i-t. Car malgré ce que les tutoriels internet vous feront croire, on n’écrit pas une lettre calligraphiée bien du premier coup (voir étape 2), et encore moins en 1/2 seconde. Vous devrez donc apprendre à prendre le temps de bien peser chaque lettre, comprendre le mouvement et le reproduire dooooouuucement. Une fois maîtrisé vous pourrez aller plus vite… mais pas tout de suite 🙂 . Allez courage !

ETAPE 4 : BIEN REFERMER LE BOUCHON DE L’ENCRIER À L’INSTANT OÙ VOUS AVEZ FINI !

… Cela vous évitera les accidents malencontreux comme l’encre qui se renverse sur le bureau lors d’un faux mouvement en se relevant 😉

… Et c’est tout pour le moment ! Et comme je vous le disais, j’éditerai ce post tout au long de ma progression (et aussi sur Instagram pour les plus connectés). N’hésitez-pas à partager votre expérience avec moi en commentaire ci-dessous.

A vos plumes,

Billie