header-valentinade

Récupération de l’article de mon précédent blog « Velvet Lemonade » écrit en aout 2014 et un peu remanié. Cette année, à l’inverse de l’année dernière et avec la canicule, cette recette va apporter fraîcheur et douceur… Un retour en arrière qui nous fera apprécier le soleil comme il se doit quand en 2014 nous râlions sous la pluie…

—–

Le 18/08/14, à Paris

Je ne sais pas pour vous, mais à Paris, cette période de vacances (au travail) a plus été ressentie comme un mois de novembre tristounet que comme celle où l’on est censés flâner près de la Seine pour faire un picnic après s’être baladé paisiblement le long des quais. Pas eu l’occasion de se poser sur les berges, prendre un vélo pour faire le tour du Paris VIDE des vacances (hors sentiers étouffés par les touristes). Pour autant, pour oublier la pluie et l’idée que l’on aurait préféré être partout sauf ici, rien de mieux que de laisser parler la cuisine à travers des saveurs d’été, des goûts d’ailleurs et des couleurs vives et joyeuses.

C’est d’ailleurs en me baladant sous la grisaille que j’ai trouvé mon rayon de soleil dans une épicerie que j’affectionne particulièrement – et qui mériterait un jour que j’en fasse un article : Causses. Ce produit que j’ai tant voulu trouver, je vous le donne dans le mille, est la BURRATA. Si ce mot sonne encore inconnu pour vous, foncez dans une épicerie italienne ou dans une autre supérette d' »alimentation générale de qualité » telle que Causses pour vous procurer ce délice crémeux qui vous fera fondre de plaisir. Pour vous en faire un peu la description, il s’agit d’un fromage italien (de la région des Pouilles), aux allures de mozzarella – dont elle est le « sous-produit » – qui, à la différence de cette dernière, renferme en son coeur une partie très crémeuse et tendre.

La Burrata se suffisant quasiment à elle-même par sa générosité lactée, je n’ai pas voulu la surcharger d’autres produits trop puissants en goûts, et les petites tomates anciennes trouvées dans la même épicerie ont fait tilt dans ma tête : du goût, de la texture, de la couleur, de la variété #cestgourmandcestcroquant … et c’était parti pour une salade améliorée, nommée Valentinade pour le clin d’oeil, à la fois ferme et tendre à la fois, savoureuse et piquante, simple et juste bonne (et qui sait monter des meubles Ikéa.. Oops je m’égare).

ingredients

Ingrédients pour 2 personnes en plat, 4 personnes en entrée.

– Une boule de burrata de 300g
– 7 ou 8 tomates anciennes suivant la taille
(rouges, vertes, jaunes, oranges, faites-vous plaisir sur les couleurs et les goûts !)
– 2 tomates grappe
– 3 nectarines un peu fermes
– Quelques tomates cerises
– Un citron
– Quelques branches de basilic
– De l’huile d’olive
– Du vinaigre Balsamique
– Du vinaigre de Xeres
– Un peu de piment d’espelette
– Du Tabasco (facultatif)
– Poivre, sel

.. et en accompagnement, une salade de roquette / mâche.

Ustensiles :
– Un gril (pour ma part j’ai utilisé un vieil appareil à croque-monsieur)
– Un plat creux pour la marinade type plat à gratin

La recette :

1. La marinade de tomates
Coupez les tomates suivant votre feeling : en tranches, en cubes, en triangles, en quartiers… Faites plusieurs variantes pour plus de volume dans l’assiette !
Laisser mariner dans un jus composé de 6 cs d’huile d’olive, le jus d’un citron, 6 à 7 feuilles de basilic, du piment d’espelette (suivant votre tolérance au piquant), du sel et du poivre. Pour le temps de marinade, au minimum le temps de préparation du reste de la recette, au maximum 1h dans votre réfrigérateur.

tomates-anciennes

2. Le jus de tomates épicé.
Coupez les tomates grappe en quartier puis enlevez la peau délicatement. Pour cela, inutile de monder les tomates en les faisant bouillir car une fois coupées en quartier, la peau posée du côté de votre planche à découper, il est très facile de suivre le mouvement de la peau pour prélever la chair.
Nous n’allons pas utiliser ces peaux des tomates mais vous avez deux solutions pour ne pas les jeter : les manger directement pendant la préparation (évident !) ou en faire des chips, au four, 15min à 150°C, pour ensuite décorer l’assiette (et comme vous pouvez le constater sur les photos, j’ai craqué et opté pour le premier choix 🙂 ).
Mixez ensuite la chair des tomates au blender avec des feuilles de basilic (2 ou 3), 2cc de vinaigre de Xeres et quelques gouttes de Tabasco (toujours suivant votre goût, et si vous n’en avez pas, c’est reparti pour un peu de piment d’espelette). Goûtez puis rectifiez l’assaisonnement avec du sel et du poivre.
Réservez.

3. Les nectarines grillées
Coupez les nectarines en quartier puis passez-les sur le gril chaud pendant 5 minutes de chaque côté. Réservez.

4. Montage
Déposez le jus de tomates épicé au fond des assiettes.
Récupérez la marinade puis disposez harmonieusement les différentes tomates anciennes puis les nectarines.
Rajoutez quelques feuilles de mâche, roquette et des tomates cerises coupées en deux.
Tranchez la burrata en 2 ou en 4 morceaux (suivant le nombre de personnes / entrée ou plat). Coupez-là bien en son centre pour que chacun puisse profiter du crémeux de celle-ci.
Et enfin, finissez par un petit filet de vinaigre balsamique sur l’ensemble du plat.

.. A déguster tout de suite ! .. et bon appétit 🙂

valentinade-4

Publicités

Une réflexion sur “« La Valentinade » : Burrata, Tomates anciennes et Nectarines grillées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s